1914, l’Autriche-Hongrie entre en guerre

Récits de soldats et de civils

Revue des études slaves, volume 88, fascicule 4

EAN 9782720405532, 223 p., 2017

sous la direction d’Étienne Boisserie et de Catherine Horel

Introduction, par Étienne Boisserie et Catherine Horel
Hutečka Jiří, “Looking Like the Other Guys”: the 1914 Mobilization as a Masculine Experience in Czech Soldiers’ Writings
« Ressembler aux autres gars ». La mobilisation de 1914 comme expérience de la masculinité dans les écrits des soldats tchèques
Lesti Sante, One Writer, many Writings. The War Diary and Letters of Guerrino Botteri
Un écrivain, de nombreux écrits. Le journal de guerre et les lettres de Guerrino Botteri
Dudeková Kováčová Gabriela, The Silent Majority: Attitudes of Non-Prominent Citizens at the Beginning of the Great War in the Territory of Today’s Slovakia
La majorité silencieuse. Attitudes des citoyens ordinaires au début de la Grande Guerre sur le territoire de l’actuelle Slovaquie
Piahanau Aliaksandr, A Priest at the Front. Jozef Tiso Changing Social Identities in the First World War
Un prêtre au front. Les identités sociales changeantes de Jozef Tiso pendant la Première Guerre mondiale
Dăncilă Andreea, Les lettres privées publiques. Un genre épistolaire ambigu des Roumains de Transylvanie dans la Première Guerre mondiale
Private Public Letters. An Ambiguous Epistolary Genre of the Transyl­vanian Romanians in the First World War
Balázs Eszter, Paris or Weimar? Hungarian Writers’ and Intellectuals’ Early Dilemmas in the Construction of their War Culture During WWI
Paris ou Weimar ? Les premiers dilemmes des écrivains et intellectuels hongrois dans la construction de leur culture de guerre pendant la Première Guerre mondiale
Müller Judith, Stefan Zweig et David Fogel : deux écrivains juifs à Vienne au début de la Première Guerre mondiale
Stefan Zweig and David Fogel: Two Jewish Writers in Vienna at the Dawn of World War One
Dmytrychyn Iryna, La tragédie paysanne dans le récit de guerre ukrainien
The Peasant Tragedy in the Ukrainian War Story
*
*    *
Niqueux Michel, Panorama de la traduction en français des minores russes
Panorama of the Translation in French of the Russian minores
CHRONIQUE BIBLIOGRAPHIQUE
COMPTES RENDUS
Oguibénine Boris, l’Héritage du lexique indo-européen dans le vocabulaire russe. Première série : compléments au dictionnaire étymologique de la langue russe de Max Vasmer, Paris, 2016, par Anatoly Liberman
Mazon André, Jakobson Roman, la Langue russe, la guerre et la révolution, sous la direction de Catherine Depretto et Sylvie Archaimbault, Paris, 2017, par Roger Comtet
Hasquenoph Sophie, les Français de Moscou et la Révolution russe (1900-1920), l’histoire d’une colonie étrangère à travers les sources religieuses, Ceyzérieu, 2017, par Boris Czerny
Beaune-Gray Danièle, I. M. Grevs. Un historien russe à travers les révolutions (1860-1941), Paris, 2017, par Michel Niqueux
Vernadsky, la France et l’Europe, Guennady Aksenov, Maryse Dennes (eds.), avec la collaboration de Jacques Grinevald, Pessac, 2016, par Ioulia Podoroga
Graceffa Agnès, Une Femme face à l’histoire : itinéraire de Raïssa Bloch, Saint-Pétersbourg-Auschwitz, 1898-1943, Paris, 2017, par Boris Czerny
l’Utopie au quotidien. La vie ordinaire en URSS 1953-1985, Geneviève Piron, Lada Umstätter (dir.), Lausanne, 2017, par Juliette Milbach
Ouvrages reçus (2017)
Résumés

Quantité
Produit en stock

Price: 31,28 €

Loading Mise à jour du panier...

Les Tchèques dans l’Autriche-Hongrie en guerre

ISBN 979-10-96982-03-05, 400 p., cartes, index topographique et index des noms, bibliographie

par Étienne BOISSERIE

« Nous ne croyons plus aucune promesse »

En octobre 1918, l’Autriche-Hongrie implose avant même d’avoir connu sa dernière défaite militaire en Italie. En Pays tchèques, cette crise aboutit à la proclamation de la Tchécoslovaquie, projet politique inexistant quatre ans plus tôt.

Cette transformation révolutionnaire emprunte à des dynamiques militaires, civiles, diplomatiques et politiques dont l’observation permet d’éclairer les forces centripètes et centrifuges qui s’exercent tant en Pays tchèques qu’à l’extérieur de la monarchie habsbourgeoise au cours de la Grande Guerre.

Le présent ouvrage se propose d’observer comment ces dynamiques spatialement distinctes s’articulent pendant quatre années et laissent progressivement place à des synergies qui se combinent au cours des dernières semaines de 1917 et, surtout, du premier semestre 1918.

Étienne Boisserie est maître de conférences HDR à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco, Paris) et membre du CREE. Spécialiste d’histoire slovaque et tchèque, il est l’auteur de plusieurs dizaines d’études sur la fin du XIXe et le début du XXe siècle dans ces régions ainsi que sur certains aspects militaires et civils de la Grande Guerre en Autriche-Hongrie.

Quantité
Produit en stock

Price: 22,75 €

Loading Mise à jour du panier...

Mémoires et usages de 1918 dans l’Europe médiane

publié sous la direction d'Antoine Marès

ISBN 978-2-7204-0567-9, 256 p., notices bio-bibliographiques, index des noms de personnes

Collection historique de l’Institut d’études slaves, 57

L’année 2018 a vu l’apogée des commémorations du centenaire de la Première Guerre mondiale, qui ont tenu compte du caractère vraiment pan-européen de la guerre et y ont intégré une « sortie de guerre » parfois prolongée jusqu’en 1923, notamment dans cette Europe médiane qui s’étend d’ouest en est entre Allemagne et Russie.

Pour sa part, cet ouvrage collectif vise à montrer la complexité et la richesse des perceptions de la fin de la guerre à travers ses traces et sa mémoire dans cet espace médian de l’Europe, qui reste mal connu en France. Ainsi l’année 1918 y est-elle intégrée dans les « récits nationaux » non seulement en fonction de l’issue de la guerre et des traités qui l’ont suivie, mais aussi en relation étroite avec les fréquentes ruptures politiques qui ont marqué cette région depuis le XIXe siècle : il s’agit ici de voir et de comprendre à la fois des phénomènes généraux à l’échelle européenne, des spécificités nationales fortes et les instrumentalisations d’une période historique tout au long du siècle dernier, jusqu’à nos jours.

À partir du « modèle » français, lui aussi très plastique, ce sont les cas polonais, hongrois, roumain, croate, serbe, grec, bulgare, et tout particulièrement tchèque et slovaque qui sont analysés par seize historiens contemporanéistes, spécialistes français et étrangers.

 

Table des matières

Introduction, par Antoine MARÈS

Rémi DALISSON

1918-2018 : ambivalence et plasticité de la mémoire commémorative de la Grande Guerre en France

Krzysztof ZAMORSKI

Les historiens polonais de l'entre-deux-guerres face à 1918

Frédéric DESSBERG

1918 dans les relations militaires franco-polonaises (1918-1948)

Eszter BALÀZS

Une mémoire double ? L’image de la Révolution d’Octobre 1918 dans la Hongrie de l’entre-deux-guerres

Janos FÖCZE

La mémoire de la Révolution de 1918 après la Seconde Guerre mondiale en Hongrie

Florin TURCANU

Mémoire et usages politiques de l'année 1918 en Roumanie, de l'entre-deux-guerres à nos jours

Daniel BARIC

1918 en Croatie : entre Zala et Zara, la mémoire et le territoire

Stanislav SRETENOVIĆ

Serbie, 2018 : cent ans d’une mémoire tourmentée

Elli LEMONIDOU

La fin prolongée de la Première Guerre mondiale en Grèce : un débat récurrent

Bernard LORY

1918 en Bulgarie

Jiři HNILICA

Les commémorations de 1918 en Tchécoslovaquie

Jean-Philippe NAMONT

1918-2018 : célébrer la victoire en France et en Tchécoslovaquie (Républiques tchèque et slovaque)

Richard BIEGEL

La naissance de la Tchécoslovaquie à travers le miroir de l’architecture praguoise

Bohumila FERENČUHOVA

Qu’a signifié la naissance de la Tchécoslovaquie pour les Slovaques ?

Michal KŠINAN

Historiens et opinion publique : la mémoire slovaque de la naissance de la Tchécoslovaquie

Conclusions, par Antoine MARÈS

 

 

 

Quantité
Produit en stock

Price: 22,75 €

Loading Mise à jour du panier...

William Ritter voyage en Slovaquie (1903-1914)

Images d'un pays rêvé, en deux volumes tome I. Textes, tome II. Livres d'images

par Xavier GALMICHE

ISBN 979-10-96982-11-0, 432 p., illustrations en noir & blanc et en couleur, cartes, index des lieux, bibliographie, tables des illustrations et des cartes

En 1903, l’ écrivain suisse William Ritter s’ en va marcher dans les Petites Carpates. La région de Myjava, à la pointe occidentale de la Slovaquie qui fait encore partie du Royaume de Hongrie, est une révélation. Jusqu’ en 1914, il y multiplie les séjours. Il note, dessine, aquarelle et photographie sans relâche… et se fait aimer de Janko, qui deviendra son compagnon. Il publiera des articles alimentaires sur la politique, un roman puis une nouvelle socio-graphiques, Fillette slovaque (1903) et L’ Entêtement slovaque (1910), ainsi qu’ une étude sur l’ architecture de Myjava. Mais quoiqu’ il incite ses amis – dont Ch.-E. Jeanneret, futur Le Corbusier – à y voyager, ce pays reste son jardin secret.

Durant les années d’ après 1900, Ritter fut l’ auteur d’ articles pionniers sur Mahler (dès 1901), d’ Études d’ art étranger (1906), de la première monographie en français sur le compositeur tchèque Smetana (1907), de reportages sur la Moravie et le peintre Uprka (1912). Mais il n’ aura pu lever le voile sur sa Slovaquie.

Le deuxième tome, Livre d’ images, a été motivé par la restauration à la Bibliothèque de Neuchâtel de photographies retrouvées, qu’ il complète d’ un échantillon d’ œuvres graphiques et de sources écrites.

 

Quantité
Produit en stock

Price: 22,75 €

Loading Mise à jour du panier...

L’Homme qui parlait avec les étoiles

Milan Rastislav Štefánik, héros franco-slovaque de la Grande Guerre

par Michal KŠIŇAN

ISBN 979-10-96982-08-0, 344 p., index des noms, illustrations en noir et blanc

 

Personnalité hors du commun, Milan Rastislav Štefánik (1880-1919), a parcouru le monde, avant de devenir le héros national slovaque. Peu connu en France, qui est pourtant sa seconde patrie, sa trajectoire n’en a pas moins impressionné ses contemporains, et continue de frapper les esprits. Dès le début du XXe siècle, avant la guerre, il se distingue dans le domaine scientifique. Son ascension politique s’accélère au cours de la Première Guerre mondiale, lorsqu’il devient l’un des dirigeants du mouvement national tchécoslovaque dont l’objectif est de créer un État tchéco-

slovaque après le démembrement de l’Autriche-Hongrie. Fasciné par les inventions technologiques, Štefánik s’engage dans l’aviation en tant que simple soldat et combat sur les fronts occidental et serbe. Il finira la guerre comme général à titre temporaire.

Doué d’un esprit visionnaire en sciences comme en politique, fort de ses multiples expériences, de son éloquence et surtout de son charme, il séduit dans les salons parisiens ou romains ses interlocuteurs ; il les sensibilise à la cause tchécoslovaque dont ils deviennent souvent des partisans en le mettant en contact avec des hommes politiques de premier rang. Štefánik, l’un des pères-fondateurs de la Tchécoslovaquie née en octobre 1918, meurt dans un accident d’avion en rentrant dans son pays natal, en mai 1919. Sa mort prématurée, dont les causes restent objet de polémiques, n’a fait que renforcer sa légende naissante. Cette première biographie scientifique de Štefánik procède en considérant sous plusieurs angles ce personnage excpetionnel, afin de comprendre comment s’est construit son  statut de héros, et d’analyser le mythe qui l’entoure.

 

Quantité
Produit en stock

Price: 22,75 €

Loading Mise à jour du panier...

Journal, fiction, identité(s)

Modernités littéraires d'Europe centrale (1880-1920) à travers les œuvres de Géza Csáth, Karol Irzykowski, Ladislav Klíma

par Mateusz CHMURSKI

ISBN 979-10-96982-05-9, index des noms, index des mots clés, 402 p. + cahier d'illustrations en couleur

Quel rôle la pratique du journal personnel peut-elle jouer dans l’existence de son auteur et comment saisir la circulation de l’au­tobiographique et du fictionnel dans une œuvre, dans une vie ? La mise en parallèle de l’écriture de soi dans l’œuvre de trois écrivains centre-européens, trois citoyens de l’Autriche-Hongrie du début du XXe siècle, permet d’explorer le labyrinthe de leurs constructions identitaires, une modernité autre : multilingue, entrouverte, étendue entre théorie et pratique du texte.
Une analyse convergente du corps du texte et du texte du corps dans les écrits du Polonais Karol Irzykowski (1873-1944), du Tchèque Ladislav Klima (1878-1928) et du Hongrois Géza Csath (1887-1919) dé­voile la généalogie de leurs premiers gestes d’écriture, intimes, bien sou­vent survenus en crise, mais poursuivis pendant un moment, ou toute une vie. Les traces du vécu derrière les lignes de l’œuvre.

Mateusz Chmurski (1985) est maître de conférences à la Faculté de Lettres de Sorbonne-Université, rattaché à l’unité Eur’Orbem ( CNRS Sorbonne-Université). Comparatiste, spécialiste des domaines polonais, tchèque et hongrois, il a dirigé les volumes Karol Irzykowski. La Chabraque. Les rêves de Maria Dunin ( avec Kinga Siatkowska­ Callebat, 2013) ; Modernizm(y) Europy Srodkowej i Wschodniej (avec Ewa Paczoska, 2013) ; Problemy literatury modernizmu Europy Srodkowej i Wschodniej (avec Ewa Paczoska et Izabela Poniatowska, 2017).

Eur’Orbem éditions
Collection Texte/S

 

Quantité
Produit en stock

Old Price: 24,00 €

Price: 22,75 €

You save: 1,25 €

Loading Mise à jour du panier...
Vente

Militaires et diplomates français face à l’Europe médiane

sous la direction de Frédéric Dessberg, Antoine Marès et avec la collaboration d'Isabelle Davion

ISBN 979-10-96982-01-1, 476 pages, illustrations en noir et blanc, index des lieux

Largement considéré comme un angle mort de la vision française, la région qui se trouve entre l'Allemagne et la Russie d'une part, entre la Baltique, l'Adriatique et la mer Noire d'autre part, a eu, en France, des militaires et des diplomates pour médiateurs importants. Ils ont joué un rôle capital dans la construction des savoir français sur l'Europe médiane.

Des universitaires et des chercheurs français ou originaires de cette région - mais aussi des diplomates et des militaires - se sont réunis pour analyser comment ont été élaborées tout au long du XXe siècle, voire à la charnière des XIXe et XXe, ces connaissances, de la Finlande à la Yougoslavie, en passant par la Pologne, la Tchécoslovaquie, la Hongrie et la Roumanie. Dans tous les cas, les guerres - qu'il s'agisse de la Première Guerre mondiale, de la Seconde et de la Guerre froide - ou les tensions internationales ont constitué des accélérateurs de la connaissance et de la prise de conscience de l'importance de l'Europe médiane dans l'histoire de l'Europe.

Une des questions centrales abordée ici est de savoir comment les expériences particulières de ces représentants de l'État ont pu se transformer en savoirs plus largement diffusés et peser sur les représentations françaises. Ce volume est aussi l'occasion d'une approche prosopographique des acteurs de ces relations bilatérales ou multilatérales tout en éclairant la politique extérieure française, du début à la fin du siècle dernier, et en illustrant à travers des trajectoires individuelles le fonctionement des élites de l'État confrontées aux mondes étrangers.

 

 

Quantité
Produit en stock

Price: 22,75 €

Loading Mise à jour du panier...

La France et l’Europe centrale. Médiateurs et médiations

publié sous la direction de Antoine Marès

ISBN 978-2-7204-0538-9, index des noms, 368 pages

L’Europe centrale, à la fois proche et lointaine, a commencé à être véritablement « découverte » en France au XIXe siècle, même si des liens anciens existaient depuis le Moyen Âge. Par ailleurs, Paris s’est longtemps considéré comme un phare culturel, à tel point que l’exportation de la culture a été et reste au centre de la politique étrangère française. Pour étudier ce double phénomène, cet ouvrage met l’accent sur les médiateurs qui ont agi entre la France et l’Europe centrale : individus, groupes ou institutions. Comment les flux se sont-ils organisés de la France vers les espaces polonais, tchèque, slovaque et hongrois ? Comment ont-ils fonctionné en sens inverse ? Une approche croisée permet de mieux appréhender les attentes centre-européennes et la construction des savoirs français sur une région qui – malgré sa récente entrée dans les structures européennes – demeure périphérique dans les représentations de l’étranger.

Vingt et un universitaires et chercheurs de Bratislava, Budapest, Prague et Paris se sont réunis pour dresser des portraits (journalistes, traducteurs, savants, hommes politiques, animateurs de revues…), analyser les échanges, apprécier les réalisations et leurs limites. Il s’agit aussi de mettre au jour des figures ou des faits méconnus qui montrent le fonctionnement de la médiation et l’intensité de la relation entre la France et l’Europe centrale jusqu’au début du XXIe siècle.

Table des matières

  • Introduction - Antoine MARÈS, De la médiation à la construction des savoirs entre la France et l’Europe centrale

Figures de médiateurs

  1. Eva FRIMMOVA - Un médiateur culturel au xviie siècle : Peter Fradelius (1580-1621), vice-recteur de l’Université de Prague
  2. Tereza RIEDLBAUCHOVA - Julius Zeyer: médiateur de la culture française
  3. Balázs ABLONCZY - Avant et après l’amour: la position des médiateurs culturels entre la France et la Hongrie à travers l’exemple de Raoul Chélard
  4. Michal KSINAN - Milan Rastislav Štefánik comme médiateur culturel
  5. Danuta KNYSZ-TOMASZEWSKA - La « bibliothèque polonaise » de Paul Cazin (1908-1963)
  6. Gergely FEJERDY - Paul Auer : un médiateur hongrois entre la France et l’Europe médiane
  7. Lidwine WARCHOL - Jean Fabre : une figure emblématique des relations intellectuelles franco-polonaises
  8. Jana TRUHLAROVA - Jozef Felix et la constitution d’une romanistique slovaque
  9. Maria PASZTOR - Bronisław Geremek ou comment expliquer la France aux Polonais et la Pologne aux Français

Portraits de groupes

  1. Leszek KUK - La contribution des exilés polonais en France à la naissance de l’intérêt français pour les questions nationales dans l’Europe médiane (dans les années 1830-1860)
  2. Tomasz SCHRAMM - Les médiateurs de la Pologne en France pendant la Première Guerre mondiale
  3. Maria DELAPERRIÈRE - Médiations et médiateurs culturels entre la France et la Pologne de l’entre-deux-guerres
  4. Antoine MARÈS - Médiation et médiateurs de la culture tchèque en France dans l’entre-deux-guerres
  5. Bohumila FERENCUHOVA - Helena Turcerová-Devečková, la famille Ernest Denis et Turčiansky sv. Martin comme lieux de médiation culturelle
  6. Catherine HOREL - Les projets fédéralistes comme médiation en Europe centrale après Trianon. D’Oszkár Jászi à Elemér Hantos
  7. Jiří HNILICA - L’association des anciens élèves tchécoslovaques de lycées français au XXe siècle, amicale ou groupe d’influence ?

Diversité des médiations

  1. Marek TOMASZEWSKI - Entre histoire et littérature : interactions et figures de l’imaginaire. Quelques visions de la Pologne chez les romanciersfrançais du XVIIIe siècle
  2. Catherine SERVANT - « Lettres tchèques » dans le Mercure de France au tournant des XIXe et XXe siècles
  3. Milena LENDEROVA - Le code vestimentaire parisien dans les magazines tchèques
  4. Martin BRTKO - La revue Elán de Ján Smrek comme lieu de médiation culturelle slovaco-française. Le rêve bergsonien d’un combattant-gentleman
  5. Pavel CECH - Les traductions du français en tchèque (1945‒1960)
  6. Eduard MAUR - Témoignage sur l’écho de l’École des Annales à Prague  dans les années 1960 et 1970
  7. Marie-Élizabeth DUCREUX - Le Centre français de recherche en sciences sociales de Prague (CEFRES) : une institution, un médiateur, un « acteur-réseau »
Conclusions, par Antoine MARÈS
Notices bio-bibliographiques
Index des noms de personnes
Quantité
Produit en stock

Price: 24,64 €

Loading Mise à jour du panier...

Miroirs brisés : récits régionaux et imaginaires croisés sur le territoire slovaque

publié sous la direction d'Étienne Boisserie & Clara Royer

 Cultures d'Europe centrale, hors-série n° 7

ISBN  978-2-7204-0476-4, 2011, 315 p., illustrations en noir et en couleur

Lorsqu’au début du xxe siècle, quelques patriotes entreprirent d’écrire une histoire « slovaque », ils en avaient une conception bien sommaire reposant sur le territoire d’un slovenské etnikum grossièrement construit. La représentation « nationale » ne correspondait alors pas à ce qui allait devenir le cadre territorial de référence, la Slovaquie actuelle. Au moment des changements politiques et frontaliers des années 1918-1920, un nouveau récit historique s’élabora . Dès lors, et tout au long du xxe siècle, grande fut la tentation d’évacuer certaines dimensions de l’appartenance millénaire du territoire slovaque au royaume de Hongrie et d’en taire la construction par apports et installations successifs : de nouveaux récits gommèrent tout ou partie du complexe héritage politique, symbolique, culturel, architectural, littéraire et religieux, sous prétexte qu’il témoignait insuffisamment d’une vie « nationale », qu’elle fût slovaque ou tchécoslovaque.
À bien y regarder, cette diversité marqua le territoire et les hommes par les cadres mentaux, juridiques, politiques et sociaux qu’elle imposait et elle continua d’irriguer culturellement et politiquement l’entre-deux-guerres. Ce volume présente des contributions qui reflètent cette richesse et cette diversité sociale et culturelle.

Quantité
Produit en stock

Price: 17,06 €

Loading Mise à jour du panier...

Culture et identité en Europe centrale

Canons littéraires et visions de l’histoire

édité par Michel Masłowski, Didier Francfort et Paul Gradvohl

ISBN  978-2-7204-0474-0, 2011, 660 p.

L’avenir de l’Union européenne dépendra de la capacité de ses peuples à comprendre chacun leur propre identité, mais aussi celles des autres. En France ceci concerne particulièrement les nouveaux membres d’Europe centrale, fort mal connus.

Revenons sur l’Histoire : trois grands royaumes, celui de Bohême, celui de Hongrie et celui de Pologne, qui regroupaient de nombreuses ethnies et confessions, ont disparu sous la poussée des empires. Au XIXe siècle, les mouvements nationaux ont bâti des identités se fondant sur la culture, créant par là un autre type de lien entre individu et collectivité nationale que celui de l’État-nation à la française. Une « institution  » inédite est alors apparue, celle de « poètes nationaux ». Les noms de Mickiewicz, Chevtchenko, Štur, Mácha, Petöfi… ont pris une place centrale comme référence de l’identité. Le sentiment de revendication d’un canon de la culture est devenu décisif dans la définition nationale de chacun de ces peuples. Ce canon s’est établi entre autres par une nouvelle littérature nationale et par la réécriture de l’histoire. Sans cesse réinterprétés et débattus, les canons nationaux se trouvent au cœur de l’évolution des mentalités, même au-delà de la chute du communisme.
Avant que les transformations postmodernes, liées à la mondialisation, ne redistribuent le jeu de références, il est urgent de décrypter les codes et de comprendre le visage de cette « Europe cadette ». Ce volume, fruit de plusieurs années de travail d’une équipe internationale, constitue une véritable somme sans prétendre à l’exhaustivité. C’est une base de données pour toutes les études centre-européennes, et européennes.

Quantité
Produit en stock

Price: 34,12 €

Loading Mise à jour du panier...

Lieux de mémoire en Europe centrale

publié sous la direction de Antoine Marès, postface Michel Bernard

ISBN 978-2-7204-0455-9, 2009, 199 p., planches hors texte en couleur

Depuis l’ouvrage monumental dirigé par Pierre Nora entre 1984 et 1992, le concept de Lieux de mémoire a essaimé dans toute l’Europe. Même si l’Europe centrale demeure encore trop souvent un angle mort de la vision française, alors qu’elle fait partie de l’Union européenne depuis mai 2004, les textes ici rassemblés d’historiens slovaques, tchèques et français voudraient montrer toute la richesse, non seulement de cette thématique, mais aussi de la recherche la plus récente sur la région.

À travers les hauteurs de Bohême, sur la colline de Devín – proche de Bratislava et d’où l’on peut contempler à la fois la République tchèque, l’Autriche, la Slovaquie et la Hongrie –, sur le champ de bataille d’Austerlitz (Slavkov) ou parmi les monuments funéraires les plus symboliques des Pays tchèques, de Slovaquie et de Budapest, ce livre est une invitation à découvrir l’Europe centrale, dans sa complexité et ses contradictions.
Comment a-t-on construit et déconstruit les identités nationales ? Comment a-t-on géré ou gère-t-on aujourd’hui la mémoire des passés douloureux, qu’il s’agisse de la Shoah ou du passé communiste ? Quels liens peut-on établir entre la singularité centre-européenne et le reste de l’Europe ? Quelles relations symboliques les Tchèques ont-ils entretenues avec la France ? Voici quelques-unes des questions auxquelles ce volume tente de répondre par l’exemple, allant du XIXe siècle au temps présent, à la fois dans le dépaysement et en vue d’une réflexion qui est en fait commune aux Européens d’aujourd’hui.

Quantité
Produit en stock

Price: 18,96 €

Loading Mise à jour du panier...

Lieux communs de la multiculturalité urbaine en Europe centrale

publié sous la direction de Delphine Bechtel, Xavier Galmiche et Clara Royer

Cultures d'Europe centrale n° 8, 2009, 249 p

Les villes d’Europe centrale sont caractérisées par leur multiculturalité. Celle-ci s’est cristallisée, dans les expériences concrètes de ses habitants ou dans les représentations qui en ont été retenues, à travers des images où émergent des lieux communs : objets, lieux ou situations-types, mais aussi clichés, stéréotypes, emblèmes, discours et récits codés.

Les études ici rassemblées abordent ces lieux communs par des analyses thématiques (la toponymie, les interférences linguistiques, les motifs romanesques de la mixité), ou en s’attachant à un aspect concret de la réalité socioculturelle de certaines villes (Berlin, Prague, Budapest, Varsovie, Lviv, Czernowitz, Brody) ou régions (Bohême, Silésie, Galicie, Biélorussie, Moldavie et Valachie, Hongrie, Slovaquie) emblématiques.

Quantité
Le produit n'est pas en stock

Price: 15,17 €

Le Banat, un Eldorado aux confins

publié sous la direction de Adriana Babeți & Cécile Kovácsházy

Cultures d'Europe centrale, hors-série n° 4, 2007, 368 p.

Connu en Occident surtout par le nom de sa capitale Timisoara, associé aux événements presque légen daires qui ébranlèrent la dictature Ceaus,escu, le Banat est une région-frontière emblématique de l’Europe centrale. Passée sous le pouvoir de l’Empire ottoman puis de l’Empire des Habsbourg, il a affirmé à travers les siècles une cohérence territoriale, politique, sociale et culturelle. Aujourd’hui située dans sa plus grande partie en Roumanie, mais aussi en Serbie et en Hongrie, cette région a été redécouverte, notamment depuis 1989, comme une terre de coexistence. Une vingtaine d’ethnies y coexistent, parmi lesquelles les plus nombreuses sont roumaine, hongroise, serbe et allemande. Par sa multiplicité ethnique, confessionnelle et culturelle, le Banat apparaît rétrospectivement comme un « laboratoire de la modernité ».
Ce volume a été conçu par la fondation La Troisième Europe de Timisoara comme une présentation des héritages multiples de la région : études historiques, approches littéraires, analyses anthropologiques et sociologiques, mais aussi matériau de première main : textes d’anthologie, entretiens de terrain et iconographie.

 

Quantité
Produit en stock

Price: 15,17 €

Loading Mise à jour du panier...

L’illustration en Europe centrale aux XIXe et XXe siècles

publié sous la direction de Markéta Theinhardt & Pierre Brullé

Cultures d'Europe centrale, n° 6, 2006, 248 p.

Textes réunis par Markéta Theinhardt et Pierre Brullé, 2006, 248 p.
Au xixe et au xxe siècle, l’art de l’illustration a connu un développement remarquable dans le monde occidental, en particulier en Europe centrale. Cette évolution a été favorisée non seulement par le progrès technique des moyens de reproduction mais aussi par le changement considérable des conceptions esthétiques qui devait aboutir à la fin du xixe siècle, dans cette aire culturelle riche et complexe, à des réformes profondes de l’enseignement artistique et à la fondation des « sécessions », accordant une plus grande importance aux arts graphiques.
L’illustration a aussi joué un rôle capital dès le début du xixe siècle dans les tentatives d’élaboration d’esthétiques nationales.

Couvrant le vaste espace culturel des pays centre-européens, avec l’Allemagne, l’Autriche, la Pologne, la Hongrie, les Pays tchèques, et une période qui va du Biedermeier jusqu’à la seconde moitié du xxe siècle, le volume rassemble des essais très divers qui s’intéressent, entre autres, à l’adéquation de l’image et du texte, à la décoration du livre, aux relations de l’illustrateur avec ses commanditaires ou son public… Riche en informations et en analyses précises, il révèle des caractéristiques fondamentales de l’illustration centre-européenne moderne, à travers l’étude d’ensembles marquants, parfois inédits ou pour le moins peu connus.

Quantité
Produit en stock

Price: 17,06 €

Loading Mise à jour du panier...

La culture et l’Europe

Du rêve européen à la réalité

publié sous la direction de Antoine Marès

ISBN  978-2-7204-0418-4, 2005, 192 p.

Europe et culture

Gérard Bossuat    La quête d’une identité européenne
Anne-Marie Autissier    L’Europe unie, projet culturel : quelle place pour la culture dans  l’Union européenne en constitution ?
Élie Barnavi    Un musée de l’Europe pour les Européens
Fabienne Metayer    Culture et Commission européenne

L’apport culturel des nouveaux États membres de l’Union européenne

Sándor Csernus    L’apport culturel des nouveaux États membres de l’Union européenne et spécialement celui de la Hongrie
Yves Plasseraud    L’apport culturel des peuples baltiques à l’Europe

Culture et européanité
Catherine Durandin    La culture roumaine et l’Europe
Paul Garde    La culture des Slaves du Sud et l’Europe
Michel Aucouturier    Réflexions sur la culture russe et l’Europe

Quantité
Produit en stock

Price: 11,37 €

Loading Mise à jour du panier...

Munich 1938 : mythes et réalités

Revue des études slaves, tome 52, fascicules 1-2

publié sous la direction de Antoine Marès

1979, 256 p.

Documents André Mazon
MILLET Y., L’Institut d’Etudes Slaves et la Tchécoslovaquie
La Tchécoslovaquie, objet des relations internationales
DUROSELLE J.-B., Introduction générale
ADAM M., La Hongrie et la Tchécoslovaquie
BATOWSKI H., La politique polonaise et la Tchécoslovaquie
ADAMTHWAITE A.P., Le facteur militaire dans la décision franco-britannique avant Munich
DU REAU E., Edouard Daladier et les problèmes de mobilisation industrielle au moment de Munich
RHODE G., La situation en Allemagne en 1938 et la question des nationalités en Tchécoslovaquie >
MARES A., La question tchécoslovaque devant l’opinion française en 1938 (
Les réalités tchécoslovaques en 1938
MICHEL B., L’ambassadeur Osusky et son action en France
Dossier Necas
SNEJDAREK A., La Tchécoslovaquie à la veille de Munich : la situation intérieure
TEICHOVA A., Munich 1938, une réappréciation économique
LEMBERG H., La question allemande à l’intérieur de la Tchécoslovaquie
HAUNER M., La Tchécoslovaquie en tant que facteur militaire
RUPNIK J., Le parti communiste en Tchécoslovaquie
GIRAULT R., En guise de conclusion
Témoignages : Armand Bérard, † Jean Chauvel, Jean Daridan, René Massigli, Charles Tillon
Cartes : la répartition géographique de la minorité allemande en Tchécoslovaquie
Les annexions d’octobre 1938 à mars 1939

Quantité
Produit en stock

Price: 17,06 €

Loading Mise à jour du panier...
LoadingMise à jour...