Petite histoire des Pays tchèques

par Otto URBAN, traduit du tchèque par Milena Braud

ISBN 978-2-7204-0318-7, 1996, 144 p., 3 cartes

 

La République tchèque est née le 1er janvier 1993, renouant avec les frontières de l'ancien royaume de Bohême dont la création remonte au Xe siècle et rompant avec l'État tchécoslovaque créé en 1918. D'État multinational, il devenait ainsi purement tchèque.

Sous une forme synthétique, cet ouvrage apporte un éclairage original sur les racines complexes de la réalité contemporaine. Otto Urban, professeur d'histoire à la prestigieuse Université Charles de Prague, a consacré l'essentiel de ses travaux au XIXe siècle. Mais il a voulu donner ici une vision globale du passé de cet espace tchèque qu'il qualifie de "toit de l'Europe". Il en montre bien les ruptures et les continuités à travers les événements qui le dépassent : la guerre de Trente Ans, la Révolution de 1848, la Première Guerre mondiale d'où a émergé la Tchécoslovaquie, Munich et ses suites désastreuses... L'histoire tchèque est calquée sur les grandes scansions de l'histoire européenne et les vagues artistiques qui, depuis le Moyen Âge, balaient le continent d'ouest en est.

Otto Urban nous démontre à quel point les Pays tchèques (Bohême, Moravie et Silésie) sont une partie intégrante de l'Occident.

Quantité
Produit en stock

Price: 13,27 €

Loading Mise à jour du panier...

La Colonie tchécoslovaque

Une histoire de l'immigration tchèque et slovaque en France (1914-1940)

par Jean-Philippe NAMONT

ISBN 978-2-7204-0482-5, 2011, 416 p., illustrations en noir et blanc

En août 1914, dès la déclaration de guerre, quelques centaines de tchèques parisiens créent une Colonie qui les fédère et s’engagent dans la Légion étrangère pour combattre aux côtés de la France. Cet épisode rappelle que Paris accueille depuis quelques décennies des tailleurs, des restaurateurs et des ouvriers tchèques.

À partir de 1920, un flux migratoire inédit conduit des dizaines de milliers de tchèques et de Slovaques à venir en France. mineurs, ouvriers dans l’industrie et l’agriculture, commerçants, ils travaillent et vivent à Paris, Argenteuil, Gennevilliers, mais aussi à Merlebach en Moselle, à Méricourt près de Lens, à Vianne (Lot-et-Garonne), La Grand’Combe (Gard), Potigny (Calvados) ou encore à Lyon et Bordeaux.
La Colonie de 1914 devient vite une vaste fédération d’associations qui organise des activités sociales (aides aux chômeurs, aux malades, aux familles) et culturelles (théâtre, écoles, journaux). Elle réunit aussi les tchécoslovaques de France autour de lieux de mémoire communs, de projets comme la construction d’une maison tchécoslovaque à Paris ; elle les mobilise enfin quand en 1938 la Tchécoslovaquie est menacée.
Jean-Philippe Namont est chercheur associé au CNRS/IRICE – Paris 1, agrégé et docteur en histoire. Sa thèse sur la " Colonie tchécoslovaque en France entre 1914 et 1940 " qui s’appuie sur la confrontation de sources tchèques, slovaques et françaises souvent inédites et dont cet ouvrage est issu, a obtenu le prix Václav Černý, décerné par l’ambassade de la République tchèque en France.

Quantité
Produit en stock

Price: 26,54 €

Loading Mise à jour du panier...

Masaryk humaniste et Européen

édité par Vladimír Peška et Antoine Marès

ISBN  978-2-7204-0260-9, 1991, 320 p.

Thomas Garrigue Masaryk (1850-1937) a été pendant plus de dix-sept ans président de la Première République tchècoslovaque. Homme politique, puis homme d'État, il fut surtout un intellectuel dont la réflexion anima le monde tchèque et slovaque, mais également le monde slave d'Europe centrale.

Entouré par ses compatriotes d'un respect et d'une admiration quasi unanimes quand il présida aux destinées de l'État, il est resté le symbole de l'esprit démocratique et de la morale politique. Il est demeuré une référence que le pouvoir communiste a tenté de supprimer en faisant disparaître son nom des manuels et ses oeuvres des bibliothèques. Pourtant la mémoire collective n'a cessé de le placer - dès que le régime laissait se développer des espaces de liberté, comme en 1968 - au premier rang des Tchèques célèbres. Et la "révolution de velours" s'est traduite par la réapparition de son effigie dans tout le pays.

Ce livre présente au public la pensée de Masaryk pour la confronter à la réflexion contemporaine. Masaryk l'humaniste a beaucoup écrit et réfléchi sur le socialisme et le marxisme. Comme Tchèque, dans un pays où se rencontrent Slaves et Germains, il s'est interrogé sur la Russie, sa nature, son avenir. Autant de questions qui restent actuelles. Grand Européen - ne prononçait-on pas son nom quand on rêvait au début des années trente d'une Europe unie pour qu'il en soit le premier Président ? - et humaniste de pensée et de tradition, Masaryk vaut d'être mieux connu : les témoignages, les documents et la biobliographie qui accompagnent cet ouvrage permettent cette redécouverte.

 

Quantité
Produit en stock

Price: 9,48 €

Loading Mise à jour du panier...

Lieux de mémoire en Europe centrale

publié sous la direction de Antoine Marès, postface Michel Bernard

ISBN 978-2-7204-0455-9, 2009, 199 p., planches hors texte en couleur

Depuis l’ouvrage monumental dirigé par Pierre Nora entre 1984 et 1992, le concept de Lieux de mémoire a essaimé dans toute l’Europe. Même si l’Europe centrale demeure encore trop souvent un angle mort de la vision française, alors qu’elle fait partie de l’Union européenne depuis mai 2004, les textes ici rassemblés d’historiens slovaques, tchèques et français voudraient montrer toute la richesse, non seulement de cette thématique, mais aussi de la recherche la plus récente sur la région.

À travers les hauteurs de Bohême, sur la colline de Devín – proche de Bratislava et d’où l’on peut contempler à la fois la République tchèque, l’Autriche, la Slovaquie et la Hongrie –, sur le champ de bataille d’Austerlitz (Slavkov) ou parmi les monuments funéraires les plus symboliques des Pays tchèques, de Slovaquie et de Budapest, ce livre est une invitation à découvrir l’Europe centrale, dans sa complexité et ses contradictions.
Comment a-t-on construit et déconstruit les identités nationales ? Comment a-t-on géré ou gère-t-on aujourd’hui la mémoire des passés douloureux, qu’il s’agisse de la Shoah ou du passé communiste ? Quels liens peut-on établir entre la singularité centre-européenne et le reste de l’Europe ? Quelles relations symboliques les Tchèques ont-ils entretenues avec la France ? Voici quelques-unes des questions auxquelles ce volume tente de répondre par l’exemple, allant du XIXe siècle au temps présent, à la fois dans le dépaysement et en vue d’une réflexion qui est en fait commune aux Européens d’aujourd’hui.

Quantité
Produit en stock

Price: 18,96 €

Loading Mise à jour du panier...

T. G. Masaryk

Un intellectuel européen en politique, 1850-1937

édité par Marie-Élizabeth Ducreux & Antoine Marès, textes rassemblés par Alain Soubigou

ISBN 978-2-7204-0429-0, 2007, 248 p.

Tomas Garrigue Masaryk (7 mars 1850-14 septembre 1937) a connu en Tchécoslovaquie une éclipse de près de quarante ans, bien qu’il l’ait présidée de 1918 à 1935. Cette amnésie a pris fin en 1989 avec la « Révolution de velours », au cours de laquelle la personnalité de Václav Havel et son accession à la présidence ont été considérées comme le fil renoué avec la Première République masarykienne. La complexité de cette grande figure européenne a toujours suscité débat et le présent ouvrage participe d’un effort de compréhension de la trajectoire d’un des hommes les plus importants et les plus complexes de son époque. Complexité de sa formation intellectuelle tout d’abord, parce qu’il a puisé à des sources multiples : il est tout à la fois philosophe, sociologue, essayiste. Complexité aussi de sa pensée, qui n’est pas un système clos, et qui a eu cette particularité qu’elle s’est aussi exercée dans le champ politique. Complexité enfin de sa vie et de ses multiples avatars.

Il faut redécouvrir ce Masaryk largement méconnu en France, à la fois comme Européen d’Europe centrale et comme grand Européen de son temps. Il est encore plus urgent d’apprécier son héritage intellectuel et politique. Aux côtés d’Aristide Briand, c’est à Masaryk qu’un certain nombre d’intellectuels pensaient quand ils cherchaient une autorité digne de présider l’Europe à laquelle on rêvait à la fin des années 1920. Aujourd’hui, le temps est venu de le réintégrer dans une histoire politique et intellectuelle du xxe siècle renouvelée, et de donner une place à sa pensée dans une Europe qui doute et qui se cherche.

Quantité
Produit en stock

Price: 15,17 €

Loading Mise à jour du panier...
LoadingMise à jour...