Religion

À l’aube de la Russie moscovite. Serge de Radonège et André Roublev

par Pierre GONNEAU

ISBN  978-2-7204-0435-1, 2007, 368 p., 24 planches hors texte en couleur

Légendes et images (XIVe-XVIIe siècles)

Serge de Radonège († 1392) et André Roublev († v. 1430) sont connus de tous ceux qui s’intéressent à la spiritualité et à l’art sacré russes. Réformateur de la vie religieuse, saint charismatique protecteur de l’orthodoxie et de la dynastie moscovite, Serge est surtout le fondateur de l’abbaye (Laure) de la Trinité qui, depuis 1342, est l’un des cœurs battants de l’identité russe. C’est pour l’ornementation de l’abbatiale du monastère, construite entre 1422 et 1427, que Roublev peignit la fameuse icône de la Trinité, sans doute l’image russe médiévale la plus diffusée dans le monde. « Pour comprendre la Russie, il faut comprendre la Laure, pour pénétrer dans la Laure, il faut étudier avec la plus grande attention son fondateur » écrivait en 1919 Pavel Florenskij, intellectuel et religieux, moine et ingénieur, mystique défenseur d’une idéale synthèse entre cénobitisme et communisme. Il ajoutait que si la fameuse icône de la Trinité est, certes, due au pinceau de Roublev, son véitable auteur est Serge, qui a su régénérer le mouvement monastique en Russie.
Ce livre rassemble le dossier des sources concernant Serge de Radonège et André Roublev. La partie la plus importante est consacrée à la traduction de la Vie de Serge, à partir du manuscrit dit de la Vie enluminée (v. 1589- 1592) qui comprend plus de six cents images. Les données des chroniques et des rares documents d’archives contemporains de l’existence de Serge ont été croisées avec le récit hagiographique. Parallèlement, les enluminures du manuscrit ont été rapprochées des autres images dépeignant Serge, en particulier des icônes.
La même approche comparative est appliquée aux notices de chroniques, les documents d’archives et les textes hagiographiques qui permettent de retracer – en pointillés – la carrière de peintre de Roublev, qui attestent de sa réputation de sainteté et qui montrent la renommée dont jouissait son œuvre.

Old Price: 22,75 €

Price: 20,76 €

You save: 1,99 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Autour du mythe de la Sainte Russie

par Vladimir VODOFF

ISB 978-2-7204-0373-6, 2003, 288 p., cartes

Archiviste-paléographe et agrégé de russe, Vladimir Vodoff a enseigné pendant plus de trente ans à la Section des sciences historiques et philologiques de l’École Pratique des Hautes Études, sous l’intitulé « Histoire et philologie russes ». S’appuyant systématiquement sur les sources médiévales concernant les Slaves orientaux, il a partagé son activité entre les travaux bibliographi­ques (dirigeant notamment l’Histoire des Slaves orientaux : biblio­gra­phie des sources traduites en langues occidentales), l’histoire du pouvoir princier et l’histoire religieuse.
Son livre Naissance de la chrétienté russe donnait aux lecteurs le résultat d’une partie des recherches effectuées sur cette dernière thématique, mais jusqu’ici les autres voies explorées par l’auteur n’étaient connues que par les articles nourris qu’il a donnés, tout au long de sa carrière, aux revues scientifiques et à l’occasion de colloques internationaux.
Le présent volume, en rapprochant ces contributions, parfois revues, souligne leur complémentarité et l’importance du champ d’investigation couvert par Vladimir Vodoff, des questions théologiques et ecclésiologiques aux itinéraires de commerce et de transport, en passant par la vénération des saints dont les miracles permettent de policer la météorologie capricieuse de Novgorod…

Old Price: 23,70 €

Price: 22,57 €

You save: 1,13 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Cahier Léon Tolstoï n° 12

Les récits de conversion, Michel Aucouturier, éd., Marie Sémon, éd.

ISBN 978-2-7204-0333-0, 1998, 68 p.

Temps et espace de la conversion dans la Mort d’Ivan Ilitch, par Marie SÉMON
La Mort d’Ivan Ilitch: de la non-vie à la non-mort, par Wladimir TROUBETZKOY
La nature et le corps dans la Mort d’Ivan Ilitch, par Marianne GOURG
La Sonate à Kreutzer: la musique inaudible, par Ann-Déborah LÉVY-BERTHERAT
«Humilie-toi, homme orgueilleux» (le Père Serge comme illustration du premier des vices capitaux), par Michel NIQUEUX
Le diable de Tolstoï, par Michel AUCOUTURIER
La citadelle intérieure: remarques sur la sagesse de Tolstoï dans les années 1880-1890, par Serge ROLET

Old Price: 9,48 €

Price: 9,03 €

You save: 0,45 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Jean Amos Comenius (Komenský)

Sa vie, son œuvre d’éducateur

par Anne HEYBERGER

ISBN 978-2-7204-0005-6, 1928, 281 p., 10 pl. dont 3 h.-t.

 

Old Price: 14,22 €

Price: 13,54 €

You save: 0,68 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

La figure de Judas Iscariote dans la culture russe

Revue des études slaves, tome 77, fascicule 4

édité par Marie-Aude Albert et Serge Rolet

ISBN  978-2-7204-0427-6, 2006, 176 p., illustrations en noir et blanc

NIQUEUX Michel, La mitigation des peines de l’enfer dans les légendes de Judas
OUKHANOVA Elena, Une médaille pour un « nouveau Judas »
SÉMON Marie, La Sainte Cèn, tableau du peintre ambulant Nikolaj Ge : opposition du profane et du sacré : Judas dans l’hymnographie byzantine
DOTSENKO Sergei, « Et je fus compté au nombre des scélérats » : le thème de la trahison dans le poème d’Aleksej Remizov « Iuda »
ROLET Serge, Qui est le Judas de Leonid Andreev ?
ALBERT Marie-Aude, Le Judas de Maksimilian Vološin : pierre d’achoppement ou pierre angulaire de l’Évangile ?
LANNE Jean-Claude, Le mystère de la trahison dans les lettres russes du XXe siècle
STRUVE Nikita, Judas dans la pensée du père Sergij Bulgakov
CATTEAU Jacques, Judas au miroir : « la Faculté de l’inutile » de Ju. Dombrovskij

« Trois versions de Judas » par trois poètes de l’Âge d’argent

Old Price: 22,75 €

Price: 21,67 €

You save: 1,08 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Léon Chestov, un philosophe pas comme les autres ? (indisponible)

publié par Nikita Struve & Alice Laurent

ISBN 978-2-7204-0322-4, 1996, 192 p. Cahiers de l’émigration russe n° 3

 

Old Price: 17,06 €

Price: 16,25 €

You save: 0,81 €

Vente

Les Commentaires des psaumes de Théodoret

Étude linguistique et philologique

édité par Jacques Lépissier

ISBN  978-2-7204-0062-9, 1968, VIII-336 p.

La très haute mais souvent très obscure poésie des Psaumes a suscité maint commentaire parmi les auteurs byzantins, et il n’est pas étonnant que l’Église slave ait très tôt éprouvé le besoin de traduire tel ou tel de ces commentaires. Deux de ces traductions nous ont été conservées ; celle d’Hésychius (Pseudo-Athanase), qui a connu le succès si l’on en juge par le nombre important des manuscrits, tant russes que serbes ou bulgares, échelonnés du XIe au XVIIIe siècle, est bien connue depuis la belle édition de V. Jagic dans Psalterium Bononiense (Vienne-Berlin-Saint Pétersbourg, 1907) ; celle de Théodoret semble avoir été moins exploitée : elle ne nous est parvenue qu’en rédaction russe par une dizaine de manuscrits seulement dont un seul, fragmentaire, est ancien, et les spécialistes n’avaient jusqu’ici à leur disposition que la médiocre édition de ce manuscrit qu’a donné V. Pogorelov et qui apporte à peine le quart du texte total.

On s’étonne un peu de cette préférence qui a été accordée au texte d’Hésychius dont l’interprétation  symbolique et simpliste fait souvent sourire ; au contraire les Commentaires de Théodoret frappent par leur esprit déjà moderne. Théodoret a la curiosité de l’historien et, en faisant constamment appel aux faits relatés dans l’Ancien Testament, il cherche à replacer les Psaumes dans leur contexte historique ; soucieux d’établir le sens des passages obscurs, il donne l’exemple du travail méticuleux du philologue, en se référant sans cesse aux divers textes dont il avait connaissance, version hébraïque et même syriaque, et surtout Aquila, Symmague et Théodotion dans les Haxaples d’Origène ; prudent, voire tolérant, il admet parfois la possibilité d’une explication différente de celle qu’il prend à son compte. L’optique chrétienne de l’interprétation n’a pas la naïveté de celle d’Hésychius, mais elle se manifeste par une polémique souvent acerbe contre les Juifs, qui sont mis au défi d’apporter une explication dans le cadre étroit du judaïsme. Encore que la prééminence d’Hésychius sur Théodoret quant au nombre des manuscrits dans le domaine slave puisse résulter des hasards de la tradition manuscrite, il n’est pas interdit de penser que les dimensions mêmes de l’oeuvre de Théodoret ont été un obstacle à une plus grande diffusion, et qu’on lui a préféré le texte plus concis, voire schématique d’Hésychius. On suivra difficilement Pogorelov, qui envisage la possibilité d’une suspicion qui aurait pesé sur son auteur. Certes Théodoret et condisciple de Nestorius, il avait été nommé évêque de Cyr en 423, mais il n’avait pas échappé à l’accusation  de nestorianisme, et il avait été déposé et exilé en 459 lors du synode eutychien connu dans l’histoire sous le nom de Brigandage d’Éphèse ; mais il devait recouvrer son siège après le concile de Chalcédoine (451), et si Hamartole mentionne bien sa compromission avec le nestorianisme, il insiste sur sa rétractation et sa réhabilitation et le cite complaisamment comme auteur ecclésiastique.
Qui qu’il en soit, la traduction slave nous est conservée, et dans de bonnes conditions philologiques, puisque seule nous manque la fin du texte, à partir de 144, 14.

 

Old Price: 11,37 €

Price: 10,83 €

You save: 0,54 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Liturgie et histoire dans l’Église russe médiévale. Le cycle des heures et les degrés de l’Échelle sainte

Revue des études slaves, 76, fascicule 1

publié sous la direction de Pierre Gonneau

Introduction

JOHANNET José, Recherches sur les sources grecques des ménées slaves de 1096 (1er-8 octobre)

TEIRO Élisabeth, Les prélats de Russia orientalis transférés d’une chaire à une autre étaient-ils re-consacrés ?
LENHOFF Gail, The Construction of Russian History in « Stepennaja kniga »
GONNEAU Pierre, Pierre le Grand, lecteur de la « Stepennaja kniga » : à la recherche de précédents historiques à la déchéance du tsarévitch Alexis

Dossier bibliographique :

Liturgie et histoire dans la Russie médiévale : titres récents, par Pierre Gonneau
DESCHLER Jean-Paul, « Manuel du slavon liturgique », Paris, 2003
« Словарь древнерусского языка ХI-ХIV вв. в десяти томах », Moskva, 1988
« Словарь русского языка XI-XVII вв. »  dir. R. I. AVANESOV, Moskva, 1975
« Словарь книжников и книжности Древней Руси », Leningrad [puis] Sankt-Peterburg, 1987-2004
FRANKLIN Simon, « Writing, society and culture in Early Rus, s. 950-1300 », Cambridge, 2002
ROTHE Hans, « Was ist altrussische Literatur ?, Wiesbaden, 2000
« Handbuch zur Nestorchronik »,dir. Ludolf Müller, München, 1977
OSTROWSKI Donald, « The Povešt’ vremennykh lět » : an interlinear collation and paradosis, » Cambridge (Mass.), 2003
KEENAN Edward L., « Josef Dobrovský and the Origins of the Igor’ Tale », Cambridge (Mass.), 2003
MUND Stéphane, « Orbis Russiarum : genèse et développement de la représentation du monde « russe » en Occident à la Renaissance », Genève, 2003
JOUTEUR Isabelle, MERVAUD Michel, éd., « les Origines de la Russie » de Gottlieb BAYER (1741), Toulouse, 2004

Old Price: 23,70 €

Price: 22,57 €

You save: 1,13 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

L’Église des premiers saints métropolites russes

par Élisabeth TEIRO

ISBN 978-2-7204-0451-1, 2009, XII-421 p., illustrations en noir et en couleur

Il est difficile de comprendre l’orthodoxie actuelle sans s’intéresser à la métropole russe. Pendant cinq siècles, de 998 à 1448, la métropole « de Kiev et de toute la Rus′ » a fait partie de l’oikouméné byzantine. Elle était à la fois la plus lointaine et la plus vaste province ecclésiastique du patriarcat de Constantinople. Le métropolite, son chef, était presque toujours un Grec, jusqu’au XIIIe siècle, où commence à s’instaurer une alternance entre Slaves orientaux et Grecs ou Bulgares. C’est aussi à la fin du XIIIe siècle que le siège métropolitain passe de Kiev à Vladimir-sur-la-Kljaz’ma (1299), puis à Moscou (1328).

En 1448, l’Église russe devient autocéphale à son corps défendant, parce qu’elle rejette l’Union avec Rome que son métropolite grec avait acceptée le concile de Florence. Un siècle plus tard, les religieux russes assument cette rupture en affirmant que le flambeau de l’orthodoxie authentique brille à Moscou d’un éclat plus pur qu’à Constantinople. La théorie « Moscou est la Troisième Rome » (v. 1510-1540), le couronnement impérial du premier tsar russe (1547) et la création du patriarcat russe (1589) sont les conséquences de cette évolution.
La période qui va de l’établissement de la métropole à Vladimir à la création du patriarcat russe est abordée sous quatre angles : l’histoire des diocèses russes, la carrière des évêques et des métropolites, la reconnaissance de la sainteté des métropolites, dont deux (Pierre et Alexis) deviennent les patrons par excellence de Moscou et de l’Église russe, et enfin les possessions foncières de la métropole. À la lecture de cette monographie, c’est tout un pan de l’histoire religieuse russe qui se dévoile. Il devient possible de toucher de plus près les réalités du sol et des hommes, aussi bien que les inquiétudes et les attentes spirituelles d’une Église devenue l’ultime recours des croyants, car « il n’y aura pas de Quatrième Rome »…

Old Price: 22,75 €

Price: 21,67 €

You save: 1,08 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Manuel du slavon liturgique. Dictionnaire slavon-français – épuisé

par Jean-Paul DESCHLER & Anastasia WEULERESSE

ISBN  978-2-7204-0365-1, 2003, 240 p.

épuisé

Price: 0,00 €

Manuel du slavon liturgique. Grammaire (volume 1)

par Jean-Paul DESCHLER

ISBN  978-2-7204-0364-4, 2002, 127 p.

Old Price: 12,32 €

Price: 11,74 €

You save: 0,58 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Rus‘ de Kiev et Russie moscovite : culture et société

Revue des études slaves, tome 63, fascicule 1

publié sous la direction de Vladimir Vodoff

1991, 288 p.

I. SORLIN, Les premières années byzantines du « Récit des temps passés »
Fr. J. THOMSON, Les cinq traductions slavonnes du « Libellus de fide orthodoxa » de Michel le Syncelle et les mythes de l’arianisme de saint Méthode, apôtre des Slaves, ou d’Hilarion, métropolite de Russie, et de l’existence d’une Église arienne à Kiev
J. JOHANNET, Les chapitres de définitions philosophiques dans l’ »Izbornik » de 1073 (édition gréco-slave)
M. TAUBE, Une source inconnue de la chronographie russe : le « Dialogue de Timothée et Aquila »
S. CRÊTAUX, Confrontations et syncrétismes symboliques chez les Mérovingiens et les Riourikides
J. BLANKOFF, Černigov, rivale de Kiev ? : à propos de son développement urbain.
G. BROGI BERCOFF, Considérations sur la structure compositionnelle du « Skazanie o Mamaevom poboišče »
KAŠTANOV, L’administration locale et la propriété foncière en Russie au XIVe siècle
Vl. VODOFF, Qui étaient les « bojare vvedennye »
P. GONNEAU, Les trublions au monastère »(bezčinniki monastyrskie) » : indiscipline et partage du pouvoir à la Trinité-Saint-Serge au XVe siècle
Chr. HANNICK, Le métropolite Hiérothée de Monembasie et son rôle dans l’érection du patriarcat de Moscou
D. SCHAKHOVSKOY, Idéologie et société en Russie, XIe-XVIIe siècle
A. BÉRÉLOWITCH, Hiérarchie et préséances : le cas de la Russie au XVIIe siècle
C. BORTOLI, Une nouvelle collection d’icônes en France : le fonds Henri Collin du musée des Beaux-Arts de Rouen

Old Price: 17,06 €

Price: 16,25 €

You save: 0,81 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Saint Alexandre sur Seine

L’église russe de Paris et ses fidèles des origines à 1917

par Nicolas ROSS

ISBN  978-2-7204-0402-3, 2005, 320 p., 32 planches hors texte en couleur

Un historique de la vie religieuse des Russes en France, dont les premiers témoignages sont liés aux chapelains venus dans la suite des représentants officiels, dès le règne du jeune Louis XIII. Il relate les visites des souverains russes, de Pierre le Grand à Nicolas II, le séjour des nombreux Russes de passage à Paris, ou installés à long terme, tel Anatole Démidov, l’époux de la princesse Mathilde, ou la comtesse de Ségur.

Après bien des déplacements dans Paris au gré des hôtels où logeait l’ambassade, la chapelle russe nomade fait place à l’église construite rue Daru en 1861, dans le style historicisant qui fait la synthèse des grands courants architecturaux russe et byzantin.
Parallèlement se dévide l’histoire religieuse de la communauté orthodoxe de Paris, avec les portraits de son clergé, de ses paroissiens de haut lignage ou d’humble origine, illustres ou anonymes

Old Price: 28,44 €

Price: 27,08 €

You save: 1,36 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Un peintre d’icônes – le père Grégoire Krug

Cahiers de l’émigration russe n° 6

publié sous la direction de Jean-Claude Marcadé

ISBN  978-2-7204-0350-7, 2001, 64 p., 32 illustrations en noir et blanc et en couleur

Old Price: 5,69 €

Price: 5,42 €

You save: 0,27 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Vieux-croyants et sectes russes du XVIIe siècle à nos jours

Revue des études slaves, tome 69, fascicules 1-2

publié sous la direction de Michel Niqueux

1997, 304 p.

Vieux-croyants et sectes russes : un chantier pour la recherche,
introduction par M. Niqueux
MICHELS G., The place of Nikita Konstantinovič Dobrynin in the history of early Old Belief
JUKHIMENKO E. M., « От корени Выгорецкаго монастыря… » : Выго-лексинское обшежительство – начало и духовный центр поморского старообрядчества
FEDOTOVA M. A., О расспросных речах старообрядцев : по материалам первой половины ХVIII в. фонда канцелярии синода
GUR´JANOVA N. S., « Словесный портрет » и старообрядческая литературная
ŽILKO A., MEKŠS È., Старообрядчество в Латвии вчера и сегодня
MEKŠS È., I. N. Заволоко – подвижник старообрядчества в Латвии
AGEEVA E. A., ROBSON R. R., SMILJANSKAJA E. B., Старообрядцы спасовцы : пути народного богословия и формы самосохранения традиционных обшеств в России ХХ столетия
VROON R., The garden in Russian modernism : notes on the problem of mentalité in the New Peasant poetry
NIVAT G., L’utopie de la Vieille Foi et Solženicyn
BREUILLARD S., Miljukov, la liberté de conscience et les vieux-croyants

 

Old Price: 22,75 €

Price: 21,67 €

You save: 1,08 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Русская церковь на берегах Сены. От зарождения храма до 1917 года

par Nicolas ROSS

ISBN  978-5-86007-532-0, 2007, 319 p., 32 pl. h.-t. coul.

Old Price: 9,48 €

Price: 9,03 €

You save: 0,45 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente
LoadingMise à jour…