Le témoignage dans la littérature polonaise du XXe siècle

IES » Par ordre alphabétique » Par domaine culturel » Littérature » Le témoignage dans la littérature polonaise du XXe siècle

édité par Hanna Konicka et Charles Zaremba

ISBN  978-2-7204-0441-2, 2008, 304 p.

Nombreux sont à notre époque les écrivains qui privilégient des formes littéraires ayant trait aux mémoires, au journal intime, à l’autobiographie et au reportage. Comme si les règles de genres fictionnels apparaissaient inadéquates à l’expérience du siècle dernier, marqué par totalitarismes, guerres d’extermination ou désenchantements idéologiques. Dans la culture polonaise, l’ampleur du phénomène semble signifier l’abandon d’une « littérature de salut », dans laquelle excellait le Romantisme polonais, au profit d’une « littérature de témoignage ». L’intention de témoigner, tantôt explicite, tantôt sous-jacente, inspire des auteurs aussi différents que Gustaw Herling-Grudziński, Tadeusz Borowski ou Miron Białoszewski. Elle assure un essor formidable au genre documentaire, brillamment renouvelé par Ryszard Kapuściński ou Hanna Krall. Le « témoignage de la poésie », au lieu d’être une belle métaphore, définit le mieux le sens profond de l’expression lyrique des plus grandes figures de la poésie polonaise comme Czesław Miłosz, Wisława Szymborska, Zbigniew Herbert, Tadeusz Różewicz. Quelques approches du domaine russe (Chalamov), tchèque (Hrabal), hongrois (Kertész) ou anglo-saxon (Auster) évoquent un contexte plus vaste du phénomène.

Old Price: 17,06 €

Price: 16,25 €

You save: 0,81 €

Loading Mise à jour du panier...
LoadingUpdating...