Mon URSS et autres…

Marche russe1-1998

 

Mon URSS – courte présentation

Mon URSS – courte présentation

2017, centenaire de la révolution russe qui aboutit à la création de l’URSS.

2019, centenaire de la fondation de l’Institut d’études slaves.

Le rideau est tombé sur l’URSS, il y a déjà plus de 25 ans, mais l’Institut, fondé par Ernest Denis et une poignée de collègues sur des bases scientifiques, apolitiques, dans un esprit de curiosité intellectuelle et d’amour sincère des langues, littératures et cultures slaves, est toujours debout. Il est notre petite Rome de la slavistique qui ne prétend à aucune hégémonie, mais cultive la mémoire de ses pères fondateurs et de tous ses membres qui ont contribué, chacun à son époque et selon son génie propre, à son rayonnement.

En ce temps d’anniversaire, il a paru naturel de demander aux membres de l’Institut et à leurs proches, à tous les hommes et femmes de bonne volonté qui se sont investis dans les études slaves, de nous faire part de leurs souvenirs.

Une collecte s’est donc organisée. Son thème, ou son fil conducteur était le suivant : « Mon URSS / Мoй coвeтcкий coюз ». Des œuvres impressionnistes, personnelles, comme le мoй Пушкин auquel certains auteurs connus se sont prêtés. Mais bientôt s’est posé la question : pourquoi pas les autres pays slaves qui ont, eux aussi, connu leur période du « bloc de l’Est », et même les pas si slaves, comme la Roumanie ?

Les textes publiés proviennent le plus souvent d’enseignants ou de chercheurs, Français qui ont fait le voyage initiatique en URSS ou dans les démocraties populaires voisines (souvent plusieurs fois) et soviétiques qui ont quitté leur pays, ou l’ont vu prendre une autre forme, un autre nom.

À l’approche d’octobre 2017, nous présentons donc un premier échantillon de contributions dont le champ chronologique va des années 1955-1957 à 1991. Nous espérons voir cette toile encore s’enrichir. Les nouvelles propositions peuvent être envoyées à l’adresse mail de l’Institut d’études slaves. La présentation et l’organisation des rubriques s’enrichiront peu à peu, au fil de l’enrichissement du corpus.

Les auteurs.

Gérard Abensour. Professeur émérite à l’Ecole normale supérieure de Lyon et ancien diplomate. Spécialiste de la littérature et du théâtre russe et soviétique. Séjour en 1956-1957.

Marie Alliot-Erastov. Professeur de russe au Lycée Fénelon de Paris et à l’Université catholique d’Angers. Spécialiste de la Russie post-soviétique. Départ d’URSS en 1978.

Michel Aucouturier. Professeur émérite à l’Université Paris-Sorbonne. Traducteur, auteur de nombreux ouvrages sur la littérature russe et soviétique. Séjour en 1954-1956.

Daniel Beauvois. Professeur de russe et de polonais à Lille, puis professeur d’histoire des Slaves à l’Université Paris1-Panthéon Sorbonne. Autobiographie professionnelle, parue préalablement dans la revue Organon, éditée par la PAN (Académie Polonaise des Sciences), avec la gracieuse autorisation de cette dernière.

Françoise de Bonnières. Conservateur en chef des bibliothèques émérite. Séjour en 1965-1966.

Alexandre Bourmeyster. Professeur émérite à l’Université Stendhal Grenoble III. Spécialiste de l’analyse du discours soviétique. Auteur d’ouvrages sur la pensée russe et soviétique. Séjour en 1957.

Jean Bressolette. Docteur en études slaves. Membre du Conseil d’administration de l’Association française des russisants (AFR). Séjours de 1970 à 1989.

Paul Castaing. Maître de conférences émérite à l’Université Toulouse-le-Mirail. Séjour de 1960 à 1961.

Élisabeth Gardaz – Linden, maître de conférences honoraire de Littérature comparée. Université d’Angers. Séjour en 1958.

Régis Gayraud. Professeur à l’Université ClermontAuvergne. Centre de recherches sur les littératures et la sociopoétique. Séjour en 1984-1985.

Françoise Gonneau, née Dussaut . Professeur de russe au Lycée Camille Julian de Bordeaux. Séjour en 1955-1956.

Elisa Małek. Professeur à l’Université de Łódź. Séjour en 1965-1966.

Olga Medvedkova. Directrice de recherche au CNRS. Historienne de l’art et écrivain. Épisode de 1982.

Michel Niqueux. Professeur émérite à l’Université de Caen. Spécialiste de littérature et de philosophie russes. Séjours de 1977 et 1978.

Jacqueline de Proyart. Professeur émérite à l’Université de Bordeaux III. Spécialiste d’histoire et de littérature russes. Séjours en 1957, puis de 1979 à 2010.

Jan Wawrzyńczyk. Professeur émérite à l’Université de Varsovie. Linguiste. Séjour en 1964-1966.

30 octobre 2017

 

Gérard Abensour – Mon URSS

Michel Aucouturier – Mon URSS

Beauvois-Autobiographie-Organon

Françoise de Bonnieres – Un an en URSS

Alexander Bourmeyster – Mon URSS

Jean Bressolette – Mon URSS

Paul Castaing – Stagiaire à Moscou

Marie Erastov – Mon URSS

Elisabeth Gardaz – Deux textes

Régis Gayraud – Voyage en URSS

Françoise Gonneau – Mon URSS

Eliza Malek – Ma première rencontre avec l’URSS (en russe)

Olga Medvedkova – Mon URSS

Michel Niqueux – Mon URSS

Jacqueline de Proyart – Mon URSS

Jan Wawrzyńczyk – Nie palę Moskwy

Ma Roumanie

Catherine Durandin – Ma Roumanie

Histoire d’une expulsion

par Anita Davidenkoff, l’ouvrage est en vente à l’Institut mais il nous reste qu’un seul exemplaire,

le premier chèque arrivé du montant de 26 € sera gagnant et l’ouvrage vous sera expédié mardi

prochain, ensuite nous allons mettre les coordonnées du diffuseur

AD expulsion