La Zadonščina, épopée russe du XVe siècle

IES » Par ordre alphabétique » Par domaine géographique » Russe » La Zadonščina, épopée russe du XVe siècle

édité par André Vaillant

ISBN  978-2-7204-0061-2, 1967, XIX-49 p.

La Zadonscina est une oeuvre des plus curieuses de la littérature russe ancienne, comme célébrant un grand événement de l'histoire russe, la victoire de la plaine de Kulikovo en 1380, la campagne "au-delà du Don" et chez les Tatars, et comme le faisant sous la forme exceptionnelle d'un poème en prose qui imite le style de la poésie populaire. Or il n'existe pas de bonne édition critique de ce texte important. L'édition de Jan Frcek fournit excellemment tous les matériaux pour cette édition, avec les observations les plus justes sur le texte, mais elle laisse au lecteur le soin de l'établir. Les éditions de Mme Adrianova-Perect et de V.F. Rziga ont leurs mérites, mais elles sont viciées par une erreur de méthode et n'apportent pas un texte sûr. Et que dire de celui de la Chrestomathie de N. Gudzij, qui en est encore à reproduire le panachage de versions différentes de la vieille édition de Sambinago !

Il m'a paru nécessaire de procurer à nos slavisants une édition à la fois fidèle et maniable. Je ne suis pas russisant, et je suis astreint à une grande prudence en ce qui concerne l'histoire littéraire russe et la langue littéraire des XVe-XVIe siècles, dont je sais tout l'intérêt sans en avoir une connaissance suffisante. Mais la Zadonscina a été étudiée par une série de chercheurs compétents, et il n'y a qu'à recueillir les produits de leur érudition - non sans observer que les érudits sont loin d'être toujours d'accord entre eux. Ce qui importe ici, c'est d'établir un texte  sûr ; deux, car il y a deux oeuvres à bien distinguer. C'est l'affaire d'un philologue, et d'une bonne méthode philologique. Et c'est ce dont la Zadonscina a le plus besoin : d'être restituée dans son état réel, sans les déformations qu'une tradition héritée de Sambinago continue à lui infliger. Cela fait, qu'on laisse parler les textes.

Une comparaison s'impose entre la Zadonscina et deux autres oeuvres des XVe-XVIe siècles qui célèbrent également la victoire de Kulikovo : la Relation des Chroniques et le Skazanie de Mamaï. Chacune de ces oeuvres pose ses problèmes : j'en ai exposé ce qui m'a paru l'essentiel dans un article de la Revue des études slaves (RES XXXIX, p. 59-89, 1961, Les récits de Kulikovo : Relation des Chroniques et Skazanie de Mamaï).

On ne peut pas ignorer que le problème de la Zadonscina est lié à celui du Slovo d'Igor'. Mais la nature de ce lien n'est pas établie d'une façon incontestée, et une saine méthode exige de n'en rien préjuger. M. André Mazon (Le Slovo d'Igor, I, La Zadonscina, réhabilitation d'une oeuvre, Paris, 1940), après Frcek, a montré que la Zadonscina se suffisait à elle-même, et c'est d'elle seule qu'on traitera ici.

Avant propos par A. Vaillant

 

Old Price: 5,69 €

Price: 5,42 €

You save: 0,27 €

Loading Mise à jour du panier...
LoadingMise à jour...