La Gloire de mon père = Слава моего отца, par Marcel PAGNOL (volume 2)

IES » Par ordre alphabétique » Par domaine culturel » Langues » La Gloire de mon père = Слава моего отца, par Marcel PAGNOL (volume 2)

Manuel de thème russe - commentaires de traduction

ISBN 978-2-7204-0224-1, 1986, 200 p.

Deuxième partie : Notes de traduction

Le lecteur se verra proposer 250 notes d'importance variable et touchant à des problèmes d'ordre sémantique, syntaxique ou stylistique. Aucune note ne porte sur la morphologie que nous avons supposé connue des utilisateurs potentiels de cet ouvrage.
La numérotation des appels de notes dans la traduction est faite de telle manière que l'utilisateur, quel que soit le moment où il rencontre une difficulté donnée, est renvoyé à une note unique qui traite de l'ensemble des difficultés de ce type. Les notes peuvent donc être abordées au fur et à mesure de la lecture de la traduction, mais aussi à partir de n'importe lequel de ses passages, choisi de façon aléatoire.

Mais, plus qu'un commentaire ponctuel de la traduction, cet ouvrage se veut être un véritable manuel pratique de thème russe. A cet effet un index thématique, placé en fin d'ouvrage et illustré par des exemples évocateurs, permet d'aborder les notes de façon sélective : ainsi l'utilisateur pressé pourra t il y venir chercher tel ou tel renseignement qui lui fait défaut, ou retrouver rapidement une note déjà consultée précédemment.

Les notes de fin d'ouvrage traitent de problèmes généraux de syntaxe (la "concordance" des temps, le discours direct et indirect, la proposition subordonnée relative) qui, dans la pratique, se posent à chaque instant de n'importe quelle traduction. Le lecteur pourra s'y reporter directement, même en l'absence d'appels dans la traduction.
Les variantes française et russe des exemples, particulièrement nombreux, sont disposées en regard, ce qui permet de les aborder dans n'importe quel sens (français-russe ou russe-français) ou encore, en se servant d'un cache, de les pratiquer comme autant d'exercices d'application de ce qui vient d'être dit.
Ces exemples, sauf indication contraire, ont été inventés de toutes pièces. Cette méthode de travail pourrait paraître dangereuse, mais présente des avantages certains : nous avons déjà dit que l'essentiel dans l'oeuvre de traduction est, selon nous, plus encore que la fidélité à la lettre du texte original, la fidélité à l'esprit, à la tonalité de cet original, à tout ce qui est au-delà des mots, et qui reste, certes, très subjectif. Il faudrait donc, pour illustrer telle ou telle variante proposée et faire ressortir clairement tout ce qui n'est pas directement dit, citer in extenso des passages entiers d'oeuvres originales. Alors qu'un exemple crée ad hoc permet, bien souvent, de suggérer un "climat" et d'obtenir le même résultat en peu de mots. Nous avons choisi cette solution de facilité, mais nous sommes efforcés de prendre toutes les garanties nécessaires, et chacune des traductions de ces exemples inventés a été soumise à plusieurs informateurs soviétiques à des fins de contrôle.

On pourra s'étonner de ce que nous ne faisons jamais référence aux travaux publiés sur telle ou telle question que nous abordons dans nos notes. Le fait est que nous n'avons pas voulu étudier de façon systématique tel ou tel problème dans tel ou tel domaine de la syntaxe ou de la sémantique, mais cherché à apporter un début de réponse pratique à l'utilisateur qui se trouve confronté à ce problème dans le cadre bien particulier de la traduction.

Nous n'avons pas voulu non plus donner de "recettes" : dans ce domaine elles n'existent pas, et chaque nouveau texte pose les vieux problèmes de façon nouvelle. Notre but a été, non de proposer des modèles préfabriqués, mais d'imaginer un processus d'entraînement à la traduction, de suggérer, en quelque sorte, une démarche.

Nous voulons préciser que Mmes Anna Vartaniantz et Eléna Kardachova, de l'Université de Moscou, ont été les co-auteurs de la traduction, et tenons à remercier, pour l'aide qu'ils nous ont apportée dans ce travail, nos collègues de l'Université de Provence Mme Marguerite Guiraud-Weber et M. paul Garde, et tous nos informateurs soviétiques.

Nous terminerons par un souhait : que les utilisateurs de cet ouvrage trouvent à le pratiquer le même intérêt et le même plaisir que nous eu à l'écrire.

Pierre BACCHERETTI

Old Price: 11,37 €

Price: 10,83 €

You save: 0,54 €

Loading Mise à jour du panier...
LoadingUpdating...