Linguistique

Le braille dans les langues slaves

par Étienne DECAUX

ISBN  978-2-7204-0016-2, 1956, 160 p., 1 h.-t.

Quantité
Produit en stock

Old Price: 7,58 €

Price: 7,22 €

You save: 0,36 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Le Manassès moyen-bulgare

Étude linguistique

par Henri BOISSIN

ISBN  978-2-7204-0065-0, 1946, II-124 p.

Ce travail a été entrepris sur le conseil de M. André Mazon, professeur au Collège de France, et exécuté sous la direction de M. André Vaillant, directeur d’études à l’École pratique des Hautes Études. Le but de cette étude était, en prenant pour base un texte d’une certaine étendu écrit en slavon bulgare dans la première moitié du XIVe siècle, d’établir les usages de la langue savante à l’époque de la renaissance littéraire du règne de Jean-Alexandre et de déterminer dans quelle mesure cette langue savante était perméable aux influences de la langue parlée. Le texte de la traduction moyen-bulgare de la chronique de Manassès se prêtait particulièrement à une étude de ce genre, puisqu’il comporte, inséré dans un manuscrit du XIVe siècle, un texte en langue populaire, la Prica, qui fournit d’utiles point de repère.

Ce travail n’aurait pas été possible sans l’intéret incessant que M. Vaillant lui a porté à tous les stades de son élaboration. Les remerciements que je lui adresse ici ne sont qu’un bien faible hommage de gratitude envers ses avis si hautement autorisés.

extrait d’Avant-Propos par Henri Boissin, 1946

Quantité
Produit en stock

Old Price: 9,48 €

Price: 9,03 €

You save: 0,45 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Le mot, l’accent, la phrase

Études de linguistique slave et générale

par Paul GARDE, édité par Rémi Camus

ISBN  978-2-7204-0420-7, 2006, 496 p.

Le présent volume réunit trente-six articles de linguistique slave et général du professeur Paul Garde. Il s’agit de mettre à la disposition des linguistes – slavistes et non slavistes – un demi-siècle de recherches en les réinscrivant dans leur dynamique générale, de l’étude de la structure du mot à celle de la phrase, en synchronie et en diachronie.

La sélection des textes, la structure du recueil et les choix rédactionnels furent effectués en concertation avec l’auteur. La répartition des articles en cinq sections est simplement destinée à faciliter la manipulation du volume ; elle ne doit pas occulter l’une des caractéristiques essentielles des travaux réunis : chacun redéfinit à sa façon les frontières constitutives du matériau langagier et de son étude. Ainsi en va-t-il, de façon explicite, du départ synchronie/diachronie et de couples tels que : phonème/morphème, accents/tons, grammaire/lexique, syntaxe/sémantique, etc. Ainsi en va-t-il également de la délimitation des unités (la notion du mot occupe une place centrale dans le recueil). C’est dire combien, outre les problèmes ponctuels qu’ils formulent et les solutions qu’ils avancent, les articles de ce recueil visent à fonder une méthode linguistique et un programme de recherches. Linguistique slave et linguistique générale sont ici indissolublement liées.

L’ensemble donne, nous l’espérons, un aperçu relativement fidèle des conceptions linguistiques de Paul Garde, y compris certaines évolutions et bifurcations moins sensibles dans les publications monographiques. Citons par exemple la mise en place progressive des théories sur l’accent (passage d’une hiérarchie accentuelle des morphèmes à une combinatoire des formules accentuelles, c’est à dire une « grammaire de l’accent ») ; ou encore le thème de l’articulation de la synchronie et de la diachronie, débouchant sur les concepts de bisynchronie et panchronie qui closent ce recueil. Le lecteur sensible aux « dialogues » qui s’instaurent entre les articles et entre les disciplines et domaines, trouvera in fine une liste des publications resituant les articles de ce recueil dans l’abondante production scientifique de Paul Garde, linguistique et non linguistique.

Préface par Rémi Camus

 

 

 

Quantité
Produit en stock

Old Price: 34,12 €

Price: 32,50 €

You save: 1,62 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Le sujet et son identité dans le discours littéraire polonais contemporain

Analyse sémio-linguistique

par Magdalena NOWOTNA

ISBN 978-2-7204-0279-1, 1993, 345-12 p.

 

Quantité
Produit en stock

Old Price: 9,48 €

Price: 9,03 €

You save: 0,45 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Les Commentaires des psaumes de Théodoret

Étude linguistique et philologique

édité par Jacques Lépissier

ISBN  978-2-7204-0062-9, 1968, VIII-336 p.

La très haute mais souvent très obscure poésie des Psaumes a suscité maint commentaire parmi les auteurs byzantins, et il n’est pas étonnant que l’Église slave ait très tôt éprouvé le besoin de traduire tel ou tel de ces commentaires. Deux de ces traductions nous ont été conservées ; celle d’Hésychius (Pseudo-Athanase), qui a connu le succès si l’on en juge par le nombre important des manuscrits, tant russes que serbes ou bulgares, échelonnés du XIe au XVIIIe siècle, est bien connue depuis la belle édition de V. Jagic dans Psalterium Bononiense (Vienne-Berlin-Saint Pétersbourg, 1907) ; celle de Théodoret semble avoir été moins exploitée : elle ne nous est parvenue qu’en rédaction russe par une dizaine de manuscrits seulement dont un seul, fragmentaire, est ancien, et les spécialistes n’avaient jusqu’ici à leur disposition que la médiocre édition de ce manuscrit qu’a donné V. Pogorelov et qui apporte à peine le quart du texte total.

On s’étonne un peu de cette préférence qui a été accordée au texte d’Hésychius dont l’interprétation  symbolique et simpliste fait souvent sourire ; au contraire les Commentaires de Théodoret frappent par leur esprit déjà moderne. Théodoret a la curiosité de l’historien et, en faisant constamment appel aux faits relatés dans l’Ancien Testament, il cherche à replacer les Psaumes dans leur contexte historique ; soucieux d’établir le sens des passages obscurs, il donne l’exemple du travail méticuleux du philologue, en se référant sans cesse aux divers textes dont il avait connaissance, version hébraïque et même syriaque, et surtout Aquila, Symmague et Théodotion dans les Haxaples d’Origène ; prudent, voire tolérant, il admet parfois la possibilité d’une explication différente de celle qu’il prend à son compte. L’optique chrétienne de l’interprétation n’a pas la naïveté de celle d’Hésychius, mais elle se manifeste par une polémique souvent acerbe contre les Juifs, qui sont mis au défi d’apporter une explication dans le cadre étroit du judaïsme. Encore que la prééminence d’Hésychius sur Théodoret quant au nombre des manuscrits dans le domaine slave puisse résulter des hasards de la tradition manuscrite, il n’est pas interdit de penser que les dimensions mêmes de l’oeuvre de Théodoret ont été un obstacle à une plus grande diffusion, et qu’on lui a préféré le texte plus concis, voire schématique d’Hésychius. On suivra difficilement Pogorelov, qui envisage la possibilité d’une suspicion qui aurait pesé sur son auteur. Certes Théodoret et condisciple de Nestorius, il avait été nommé évêque de Cyr en 423, mais il n’avait pas échappé à l’accusation  de nestorianisme, et il avait été déposé et exilé en 459 lors du synode eutychien connu dans l’histoire sous le nom de Brigandage d’Éphèse ; mais il devait recouvrer son siège après le concile de Chalcédoine (451), et si Hamartole mentionne bien sa compromission avec le nestorianisme, il insiste sur sa rétractation et sa réhabilitation et le cite complaisamment comme auteur ecclésiastique.
Qui qu’il en soit, la traduction slave nous est conservée, et dans de bonnes conditions philologiques, puisque seule nous manque la fin du texte, à partir de 144, 14.

 

Quantité
Produit en stock

Old Price: 11,37 €

Price: 10,83 €

You save: 0,54 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Les neutralisations en russe moderne

par Jean-Paul SÉMON

ISBN  978-2-7204-0089-6,1974, 73 p.

Le système de transcription phonologique (morphophonématique) couramment utilisé en France a l’avantage de permettre une reconstitution assez souvent exacte et, pour les russophones, indispensable de l’étymologie et de l’orthographe, et l’inconvénient de tourner le dos aux réalités phonétiques ; il nous a semblé utile de publier ces simples notes de cours où, par le biais de l’études des neutralisations, nous proposons aux étudiants un aperçu succinct du système phonologique du russe littéraire contemporain considéré d’un point de vue purement synchronique. La connaissance du système phonologique synchronique avec ses neutralisations des oppositions consonantiques et vocaliques est la condition d’une bonne prononciation quand, ainsi qu’il arrive le plus souvent chez nous, les rapports de l’étudiant non-russophone avec le russe sont d’abord et surtout des rapports écrits.

Quantité
Produit en stock

Old Price: 3,79 €

Price: 3,61 €

You save: 0,18 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Les particules énonciatives en russe contemporain [1]

ISBN  978-2-7204-0215-9, 1986, 199 p.

Quantité
Produit en stock

Old Price: 11,37 €

Price: 10,83 €

You save: 0,54 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Les particules énonciatives en russe contemporain, t. 2

ISBN  978-2-7204-0229-6, 1987, 255 p.

Quantité
Produit en stock

Old Price: 11,37 €

Price: 10,83 €

You save: 0,54 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Les particules énonciatives en russe contemporain, t. 3

ISBN  978-2-7204-0231-9, 1988, 183 p.

Quantité
Produit en stock

Old Price: 11,37 €

Price: 10,83 €

You save: 0,54 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente

Les postverbaux en tchèque

par Yves MILLET

ISBN  978-2-7204-0019-3, 1958, 240 p.

Quantité
Produit en stock

Old Price: 7,58 €

Price: 7,22 €

You save: 0,36 €

Loading Mise à jour du panier…
Vente
LoadingMise à jour…